06 août 2006

Je sais laisser couler le temps

Je sais laisser couler le temps
Du bas du dos au point des gants
Du front au regard miroitant
J'ai le pouvoir inconscient
Je sais laisser couler le temps

Je sais laisser couler le temps
Des miroirs au bain moussant
De la balancelle à la chambre
J'ai ce pouvoir indolent
Je sais laisser couler le temps

Je sais laisser couler le temps
Du blond miel à la lavande
Du raisin noir au raisin blanc
J'ai le pouvoir innocent
Je sais laisser couler le temps

Je sais laisser couler le temps
De la jachère au blé des champs
Du jardin jusqu'à l'étang
J'ai ce pouvoir depuis longtemps
Je sais laisser couler le temps

                    EliseA 06/08/06 Nandy

Posté par elisea à 20:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Je sais laisser couler le temps

    Pour couler...

    Il coule ! Je ne sais plus où, quand, pourquoi et à qui je parlais de toi la semaine dernière, mais du coup me voici ici, plus tellement à Hondeghem au fond, il n'y a pas que le temps qui coule parfois !

    Bisélise !

    Posté par Dominique, 22 mars 2009 à 22:01 | | Répondre
  • Chouette

    Hello Elise,
    j'aime beaucoup ce poème!

    Posté par Cécile, 14 août 2006 à 22:07 | | Répondre
  • hirsute

    C'était à n'y plus rien comprendre... Kévin, planqué dans l'entrebaillement de la porte... Son père... Malgré ses 44 ans et son visage ravagé par l'alcool, avait bel et bien le corps national le plus beau qu'il ait jamais vu.

    La suite sur http://hirsute2.hautetfort.com

    Posté par andy verol, 14 septembre 2006 à 03:05 | | Répondre
  • j'adore

    Je tombe sur le poème à l'instant... Très beau. Je viens de voir aussi cque Cécile l'avait lu et aimé... m'étonne pas.
    Il te ressemble ce poème, Elise. Mon vers préféré? " J'ai ce pouvoir depuis longtemps"... Tout est là.

    Posté par bine, 03 mars 2007 à 13:03 | | Répondre
Nouveau commentaire